Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 22:33

Quelques jours plus tard  Helena était toujours aussi triste personne ne l’avait vue aussi triste. Elle ne parlait pratiquement plus à Lisséo. Elle ne jouait plus de piano, elle ne mangeait pas et maigrissait à vu d’œil. Lisséo tenta plusieurs fois de lui poser des questions au sujet de la lettre mais elle ne répondait pas au début et plus il persistait plus elle s’enfermait et elle finissait par s’enfuir dans sa chambre. Les surveillent virent le changement de comportement  d’Helena qui semblaient préoccupé. Ils  alertèrent alors l’assistante sociale qui vint aussitôt à l’orphelinat pour juger d’elle-même et pour parler à Helena. Mais la jeune fille refusait de lui parler. L’assistante sociale lui proposa de la faire adopter par une famille. Helena se leva brutalement comme si les paroles de l’assistante venaient de la réveiller. Helena se mit alors à parler et lui demandas si on avait demandé de l’adopter. L’assistante lui répondis qu’oui des parents c’étais intéressés a elle. Mais Helena se souvint aussitôt de la mise en garde de sa mère. En même temps elle était heureuse car personne avant eux ne s’était intéressé à elle. L’assistante sociale repris en lui dit qu’il avait un petit garçon de 7 ans. Elle lui expliqua que c’était une chance pour elle, car il y a peut de parent qui souhaitent   d’adopter à cet âge là et qui en  on l’autorisation car la plus part du temps ils veulent adopter pour de mauvaises raisons. Helena fut alors séduite mais elle pensât à Lisséo, ces derniers jours elle n’avait pas était tendre avec lui alors que lui l’avait sortie de la solitude, il l’avait fréquenté contre l’avis des surveillants. Il avait était punis, il avait bravé les interdictions pour aller la voir. Ensuite il l’avait fait rentrer dans l’estime des surveillants qui l’avaient ensuite acceptée. Et pour finir il s’était inquiété ces derniers jours pour elle. Et elle ? Elle n’avait rien fait pour lui, elle n’avait fait que lui attirer des ennuis. Elle ne lui avait rien apporté et elle allait une fois de plus le décevoir en l’abandonnent sans un mot pour aller dans une famille qui l’adopteraient. Elle comprit alors qu’elle devait  faire un chois qui changeraient sa vie. De plus où se trouvais le danger dons sa mère lui avait misse en garde. Dans tous les cas elle devait faire son chois mais elle devait aussi prendre sont temps pour analyser la situation. Elle comprit qu’elle devait en parler à Lisséo avent de prendre sa décision. Elle demanda alors à la l’assistante sociale si elle pouvait refuser ou non et si elle pouvait prendre du temps pour réfléchire. L’assistante sociale fut d’abord surprise puis elle lui expliqua qu’elle pouvait réfléchir pendent deux jours. Qu’elle annoncerait ensuite la réponse aux parents.

Helena alla voir aussitôt Lisséo pour lui annoncer la nouvelle, mais à son approche, elle commençât à se poser des questions. Comment je vais lui annoncer la nouvelle? Comment va t-il réagir?  Va t il m’en vouloir ? Voudra-t-il encor me parler ? Et plus elle s’approchait de lui plus elle avait peur de lui parler après tout ces moment où elle refusait de lui parler. Mais quand elle s’approchât de Lisséo ; Ce dernier avait le sourire aux lèvres et il n’avait pas l’aire de lui en vouloir. Elle commença à lui parler  et lui demande pardons pour son attitude ces derniers jours. Il lui expliqua qu’il ne lui en voulait pas qu’elle avait surement ces raisons et qu’elle n’était pas obligée de tous lui dire. Puis elle lui annonçât la nouvelle. Le visage de Lisséo ne se changea pas mais il commençât à s’effacer. Il n’avait pas l’aire de se sentir abandonné, mais un silence s’installât. Ils se regardèrent sans un mot, puis Lisséo se mit à  nouveau à sourire il la prit des ses bras et lui parlât longuement, il la rassurât en lui disant qu’ils se retrouveraient un jour ou l’autre ensuite il lui demandât s’il pouvait se revoir. Elle lui répondit qu’elle ne savait pas mais qu’elle ferait tout pour le revoir régulièrement qu’elle ne l’abandonnerait jamais, qu’elle ferait tout pour lui et qu’elle lui en faisait la promesse. Lisséo fur comme soulagé comme s’il venait d’accomplir quelque chose mais Helena n’y prêtas pas attention mais Lisséo laissât échapper un petit rire Helena ne comprit pas pourquoi il riait mais se mit aussi à rire. Puis ils eurent un fou rire pendent une heure puis ils calmèrent et allèrent vers le piano et Helena se mit à jouer les plus beau morceaux qu’elle connaissait.

Les deux jours qu’elle passât furent les plus beau qu’elle eu à passer à l’orphelinat, elle ne quitta pas Lisséo de la journée. Ils allaient jouer avec les autres enfants et les surveillants. Le soir c’était l’euphorie pour le dîner, Helena n’arrêtait pas de rigoler, de s’amuser avec les autres. L’orphelinat n’avait jamais dégagé autant de bonheur  de toute son existence. Tous les enfants paraissaient heureux. Une ambiance familiale  pouvait  alors se ressentir puis vint-le moment de donner sa réponse à l’assistante sociale. Helena comprit alors que des moments comme il venait de se dérouler ne se reproduirais peut- être  jamais dans sa famille d’accueil. Soudain elle n’avait plus envie de quitter l’orphelinat. Cet orphelinat qui l’avait finalement accepté. Elle alla voire l’assistante sociale qui l’attendait. Elle lui expliquât qu’elle tenais plus que tout à Lisséo, aux enfants et a tout le personnel d’accueil qui avais pris soin d’elle mal grés le mauvais départ qu’il avais tous pris avec elle. Mais qu’une telle occasion et une telle chance ne se représenterait pas à elle. Elle demandât ensuite s’il était possible de les revoir. Mais l’assistante sociale lui fit comprendre que cela de dépendais pas d’elle mais de la famille. Mal grés tout Helena  acceptas de partir. Et elle retournât voire Lisséo et se jetas de ses bras en larmes.

Helena passa la soirée avec Lisséo. Une fête de départ était donnée pour elle. Tout le monde lui avais écris des lettres Elle reçut un cadeau de le part de tous les surveillent c’était un album photo avec les photos de tous les enfants de l’orphelinat. Ce n’était pas un cadeau extraordinaire. Mais pour Helena c’était le plus beau cadeau que l’on pouvait lui faire. Le soir, elle fit sa valise et rangeât le peut d’affaire qu’elle avait, elle prit soin de vérifier qu’elle n’avait rien oublié et sur tout pas la lettre de sa mère. Elle eu le temps de lire quelque lettres et elle se couchât et tombât de sommeil.

Le lendemain les parents et l’assistante sociale arrivèrent vers dix heures à l’orphelinat. C’était un samedi de vacances d’été. Tous les enfants c’étaient levés tôt pour pouvoir lui dire au revoir. Lisséo la sera très fort dans ses bras avent qu’elle ait rejoint ses parents adoptifs. Ils l’attendaient tout deux. Ils étaient tous deux grand. La femme était brune et ses yeux bleu. Ils ressemblaient ceux de sa mère. Ce qui mit mal alaise Helena. L’homme avait quand a lui les cheveux blonds et les yeux verts. Il était habillé avec un costume et une cravate comme les hommes d’affaires, les politiciens … Comme les gent avec un poste haut placé. La femme portait un jean et un gilet bleu qui faisait ressortir ses yeux. Le petit garçon était resté chez un copain. Helena serra une dernière foi Lisséo dans ses bras qui avait  les yeux plein de larmes et il lui demanda :

tu m’écriras ?

oui

tu me le promets ?

oui bien sur je t’écrirais le plus souvent possible.

Puis elle suivit ses parents sans regarder derrière elle pour ne pas craquer et quand elle eu passé la porte elle se retourna pour faire un dernier signe a Lisséo puis elle continua sont chemin vers la voiture

 

Partager cet article

Repost 0
Published by petite étoile du 25 - dans Les larmes d'Héléna
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de petite étoile du 25
  • Le blog de petite étoile du 25
  • : poèmes, dessins, et une histoire écrit (et dessiné ^^'') par mes propres soin et de ma propre invention parfois inspiré de la vie réelle. voila ce que vous pourrez trouver sur mon blog !!!!
  • Contact

Recherche

Catégories